Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Quand c'est pire après la séance : C'est ce qu'on appelle l'effet rebond

Quand c'est pire après la séance : C'est ce qu'on appelle l'effet rebond

Le 25 février 2020
Quand c'est pire après la séance : C'est ce qu'on appelle l'effet rebond
Tout va pour le pire après une séance d'ostéopathie? N'avez-vous pas eu tort d'aller voir ce praticien sous les recommandations d'untel? Vous commencez à regretter. Je vais vous expliquer ce qui est en train de se passer dans votre corps.

- Un réflexe désagréable, mais heureusement momentané :

Ce qui vous arrive porte le nom d'effet rebond. C'est une aggravation réactionnelle transitoire qui survient le lendemain ou le surlendemain d'un soin, alors que tout semblait aller pour le mieux. Cette phase est d'autant plus surprenante que la personne, rentrée soulagée par le soin, se sentait bcp mieux, d'où sa déception ( "ça n'a pas marché" ou "ça n'as servi a rien") ou le doute ("le thérapeute n'aurait-il pas fait une bêtise?") Et bien c'est étrange mais tout ce qui se passe est tout à fait normal et même plutôt attendu.

Cette phase dure en générale 10 jours avec fatigue, courbatures, apparition de douleurs variées, impression d'avoir été passé sous un rouleau compresseur etc. Normalement au 11ème jour tous ces symptômes disparaissent y compris celui qui constituait le motif de la consultation.

Lorsqu'on lève l'obstacle - l'origine du déséquilibre - l'organisme peut enfin se lancer dans un processus de réparation. Celui-ci est consommateur d'énergie et provoque des œdèmes dits de réparation, aux endroits qui nécessitent un remaniement.

- Des signes de bon augure :

Même si désagréable, cet effet rebond est donc de bon augure. Il révèle que l'organisme retrouve le pouvoir de corriger les problèmes à l'origine du symptôme.

La personne peut donc naturellement présenter après une bonne séance des signes de fatigue, des courbatures, des douleurs migrantes (genou puis hanche puis lombaire etc) l'intensité est tout à fait variable.

Si la réaction est exacerbée, la personne est invitée à prévenir son thérapeute des réactions post-séances afin de s'assurer qu'il s'agisse bien de cet effet.